L'Hydrogène

L’hydrogène

Qu’est que c’est l’hydrogène ?

Le Dihydrogène (H2), plus souvent appelé hydrogène, c’est le gaz aux propriétés « surnaturelles » : il est le gaz le plus puissant, il ne contient pas de carbone et ne pollue pas, il est plus léger que l’air et inodore. Il permet la production d’électricité et le stockage d’énergie. Il émet uniquement de la vapeur d’eau à l’utilisation.

Hydrogène, un gaz aux mille et une utilités !

L’hydrogène sert à :

  • Produire de l’électricité dans les automobiles munis de pile à hydrogène
  • Chauffer les maisons
  • Produire de l’électricité et stocker de l’énergie
  • Réactif chimique dans la sidérurgie
  • Hydrogénation des aliments
  • Traitement de combustibles fossiles (hydrocracking)
  • Production d’ammoniaque (surtout pour le marché de fertilisants).
  • Etc

 

Avantages de l’aboutissement de l’économie de l’hydrogène

Economie d’H2 :

Appellation regroupant d’innombrables applications de l’hydrogène (H2) comme vecteur énergétique.

 

Un vecteur d’énergie 100 % propre

 

L’hydrogène est ce que l’on appelle un vecteur d’énergie. Cela veux dire qu’avant qu’il puisse produire de l’électricité, il faut d’abord le dissocier des molécules auxquelles il se trouve associé comme par exemple l’eau (H2O) ou le méthane (CH4). Indifféremment de la source, l’utilisation de H2 émet uniquement de la vapeur d’eau. Son utilisation n’entraîne aucune émission de gaz à effet de serre, ni de particules, ni d’autres pollutions.

Tableau comparatif entre différents carburants, leurs composition en carbone, énergie et/ou pouvoir calorifique et pollution émise (Reférence: Institut Français du Pétrole) :

tableau comparatif de combustibles 3

L’hydrogène vert* s’impose

L’hydrogène, en tant que vecteur d’énergie, apparaît comme l’alternative la plus adéquate aux carburants fossiles tant au niveau écologique qu’au niveau économique.  L’hydrogène « vert » est produit par le procédé d’électrolyse qui dissocie la molécule d’eau (H2O) en H2 et O2 à l’aide de courant électrique généré par des sources d’énergie renouvelables (le vent, le soleil, les marées, etc...). A l’utilisation, l’hydrogène ne rejette que de la vapeur d’eau, l’épuisement de l’énergie fossile accompagné du rejet de CO2 est remplacé ainsi par un cycle renouvelable de l’eau à l’eau.

Et, cerise sur le gâteau, très avantageux en termes de rendement (une voiture consomme 1kg d’H2 / 100km), l'hydrogène peut améliorer la puissance du véhicule, prolonger son autonomie, et améliorer la rapidité de recharge (par rapport aux batteries). Les voitures à H2 sont des voitures électriques munies de pile à combustible qui produisent leur électricité au sein de la voiture grâce à une réaction entre l’hydrogène injecté dans la pile et l’oxygène aspiré de l’air. Le plein d’hydrogène est fait en 3 min.

voiture rendement energetic

L’hydrogène permet la fin du gaspillage d’énergie produite par le vent et le soleil

Les énergies renouvelables sont appelées à prendre une très grande part dans le mix énergétique (fossile, renouvelable, nucléaire). Cependant, le vent et le soleil ne travaillent pas à la demande, un décalage entre l’offre et la demande  apparaît, sans compter la saturation du réseau en période de pic de production.

Comme l’électricité ne peut pas être stockée, cette énergie est gaspillée. 

Pour éviter ce gaspi, l’excédent d’électricité produit par les éoliennes ou les panneaux solaires peut être utilisé pour produire de l’hydrogène qui est stockable. Cet hydrogène peut servir de carburant pour les voitures électriques à piles à combustible (FCEV) ou pour chauffer des bâtiments. A terme, quand la technologie sera moins coûteuse, l’hydrogène stocké pourra être reconverti en électricité à l’aide de piles à combustible et réinjecté dans le réseau électrique lors de pics de demande créant ainsi un « tampon énergétique ». 

Production locale

Comme l’hydrogène peut être produit et consommé dans le même endroit ou zone tout en offrant le choix à chaque producteur/utilisateur de rester connecté au réseau électrique, cela représente un changement de paradigme dans la fourniture d’énergie qui passera d’une production, gestion et stockage centralisés à une responsabilisation  individuelle.

 

Développement économique local

L’aboutissement de l’économie de l’hydrogène générera une quantité non négligeable d’emplois pour les techniciens, installateurs, chercheurs, ingénieurs, etc dans chaque pays où elle se développe.

L’indépendance énergétique des états

L’hydrogène peut être produit à partir de n’importe quelle source d’énergie renouvelable ou non et au même lieu d’utilisation, pas besoin d’importation. Pas besoin d’être lié au réseau électrique non plus.

 

Difficultés de l’aboutissement de l’économie de l’hydrogène ?

 

Coût

Le coût de production d’une nouvelle technologie est lié à l’échelle de production initiale.

 

Peur injustifiée

L’hydrogène est plus léger que l’air, il ne s’accumule pas, contrairement au gaz de ville, LPG, CO, CO2, etc. Les voitures à H2 sont tellement sûres quelles peuvent stationner dans les parking souterrains contrairement au LPG .

Petit nombre de pompes à hydrogène

Le petit nombre de pompes à hydrogène décourage la plupart des automobilistes à acheter une voiture à hydrogène.

Communication

Comme toute nouveauté, l’économie de l’hydrogène demande de l’information et explications objectives afin de permettre de connaître ses avantages et inconvénients.

Réglementation

Cette nouvelle technologie requiert la mise en place d’une nouvelle réglementation et/ou l’adaptation d’anciennes.